– Apnée –

    

Se faire plaisir en apnée, c’est découvrir d’autres sensations, la liberté de mouvement avant toute autre. Quel plaisir que de se balader sans stab, sans bloc, sans flexible ! Avec juste ce qu’il faut sur le dos voire sans rien d’autre que son maillot (et encore). C’est aussi approcher la faune et la flore différemment, sans bulle ni bloc fluorescent.

Ce plaisir passe aussi par le perfectionnement de son aisance subaquatique (son aquaticité). Tout ce qui est fondamental en bouteille est encore plus crucial pour l’apnéiste : sa propulsion, sa respiration, l’équilibrage de ses oreilles. N’oublions pas les épreuves d’apnée et d’aisance pure qui sont systématiques pour les niveaux 1 à 4.

En piscine comme en mer l’apnéiste n’est jamais seul. On plonge en binôme, on se surveille mutuellement et on n’hésite pas à intervenir quand on ne sent pas son partenaire.

L’apnée est encore une discipline mal comprise, peut-être parce qu’elle n’a pas de but en soi. Aussi les apnéistes dépendent-ils de la commission chasse sous-marine de la FFESSM. Nous ne serions que des chasseurs distraits qui ont oublié leur arbalète…

Comments are closed.